was successfully added to your cart.

Les hauts et les bas de nos relations familiales.

les hauts et les bas de nos relations familiales

les heuts et les bas de nos relations familiales
NOS RELATIONS AVEC NOS PROCHES NOUS FONT PARFOIS VIVRE DES ÉMOTIONS EN MONTAGNES RUSSES.

Pâques, tout comme la période des Fêtes, aura été pour plusieurs l’occasion de se retrouver en famille. Avec les vies effrénées que nous vivons, ce temps d’arrêt bien anticipé nous permet de passer du temps de qualité avec ceux qu’on aime. Toutefois, pour plusieurs d’entre nous, ces rencontres familiales sont plutôt teintées d’appréhension. Appréhension de revoir l’oncle rempli de regrets raconter toujours les mêmes histoires d’occasions manquées, la cousine envieuse dont le discours de victime ne cesse d’envahir les conversations ou encore le beau-frère silencieux qui fait passer par le non verbal ses messages de colère non exprimée. Le tout mélangé à un « semblant de bonnes ententes » pour faire plaisir à grand-maman.

Il n’est pas toujours facile de naviguer à travers ces rencontres familiales. Je parle d’expérience, je vous l’assure. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ces personnes avaient autant de pouvoir sur vos émotions ? Qu’est-ce que leur façon d’agir ou de penser éveille en vous? Souvent, les critiques et les jugements qui vous déstabilisent entrent en résonance avec d’autres critiques, plus anciennes, qui vous faisaient douter de votre valeur quand vous étiez petit. Cette mise en perspective pourrait vous aider à voir les choses autrement.

 

Face aux personnes difficiles, vous avez deux choix. Soit celui de laisser-faire (quand on voit son oncle deux fois par année, la confrontation semble inutile), soit celui d’agir pour faire comprendre (à votre cousine par exemple) que vous ne voyez pas les choses de la même façon, mais que vous respectez sa position. Vous pouvez toujours essayer de lui faire voir les choses autrement, mais rappelez-vous l’article de la semaine dernière, il est difficile de changer une personne qui n’est pas prête à changer.

 

Vos réunions de famille se font-elles dans le jugement ou dans le respect de l’autre ?

Vous est-il déjà arrivé de ne pas vous sentir accepté par votre belle famille ou par un groupe d’individus ? Le jugement des autres est une chose difficile à porter. Afin de ne pas tomber dans le rôle de victime, car cela ne ferait qu’envenimer la situation, mieux vaut assumer pleinement vos valeurs et vos choix, en restant fidèle à vous-même et en imposant vos limites. De cette façon, il sera plus facile d’instaurer le climat où vous pourrez être d’accord sur vos désaccords.

 

Nous ne sommes pas obligés de plaire à tout le monde, mais ce n’est pas parce que nous pensons différemment que nous ne pouvons pas nous entendre. Au fond, ce n’est qu’une question de respect.

 

Parlez-nous de votre expérience et de la façon dont vous avez amélioré certaines de vos relations conflictuelles. Commenter cet article dans l’espace réservé ici bas.

 

POUR CEUX QUI ONT LE PLANIFICATEUR "MON ATTITUDE",  pour la semaine du lundi 16 avril, pensez à une personne de votre entourage avec qui vous vous sentez en conflit et notez les émotions surgissent lorsque vous êtes en sa présence. Vous y trouverez certainement des indices pour améliorer votre situation.